Evasion fiscale : l’état de New York cible Crédit Suisse®

Benjamin Lawsky est l’un des chefs des services financiers de New York, il a demandé des documents au Crédit Suisse. Il veut déterminer si le numéro deux bancaire helvétique mentirait aux autorités à propos des placements américains que Crédit Suisse proposait à ses riches clients américains.

Cette banque Suisse privée a été touchée par l’offensive des Etats-Unis envers l’évasion fiscale. Le département américain de la Justice a enquêté depuis 2011 sur Crédit Suisse et son rival, la banque UBS a reconnu avoir aidé ses américains à échapper au fisc.

Le département de la Justice s’est orienté vers un nouveau règlement arrangé avec la banque Crédit Suisse, mais il entend aussi obtenir de sa filiale mise en cause qu’elle accuse d’être coupable, a indiqué lundi à l’agence Reuters une source proche du dossier, confirmant une information du « New York Times ». Le quotidien présente un règlement négocié supérieur aux 780 millions de dollars qu’UBS avait accepté de verser en 2009.

Crédit Suisse avait annoncé, la semaine dernière, avoir augmenté ses réserves pour litiges, laissant entrevoir une issue prochaine dans l’enquête américaine. La banque a mis de côté 425 millions de francs supplémentaires pour porter ses provisions pour litiges aux Etats-Unis à 720 millions.

Aucun commentaire n’a pu être obtenu auprès des différentes parties.                               Credit Suisse

Benjamin                  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s